3è-2nde Les 3 sœurs et le dictateur

par | 16 septembre 2014

par Elise de Fontenaille (La maison des éditeurs et de la Littérature)

Les 3 soeurs et le dictateurL’histoire vraie des soeurs Mirabal.

Le destin de trois soeurs en République Dominicaine, à l’époque de la dictature de Trujillo.

La belle Minerva, Maria-Teresa et Patricia luttent contre le pouvoir tyrannique, au prix de leur propre vie.

Editions Rouergue

11 pensées sur “3è-2nde Les 3 sœurs et le dictateur

  1. Xavier 3°8 St Marie Bourges

    Les trois sœurs et le dictateur Mina, une adolescente américaine, va en République Dominicaine où elle rencontre son cousin Antonio et Abela. Celle-ci va lui raconter la vie tragique de sa grand mère et de ses sœurs (2) qui ont osé tenir tête au dictateur de l’époque Je n’ai pas beaucoup aimé le livre car je n’aime pas l’époque.

  2. Julie, Lycée Ronsard de Vendôme.

    Ce livre m’a beaucoup plu parce qu’il raconte un fait historique donc instructif mais plaisant. De plus, étant une fille, il est facile de s’identifier à l’un des personnages féminins. J’ai également aimé que Elise Fontenaille se rende sur l’île en personne : au cœur de l’histoire. Ce livre est un exemple pour les femmes par le courage de Minerva face au dictateur et de Mina prête à apprendre la vérité sur ses origines. Cependant, j’aurais aimé avoir des éléments sur ce qu’est devenue Mina après sons voyage.

  3. Alice, lycée Ronsard de Vendôme

    Ce livre est très touchant de par l’attitude adopté par Mina et Adela bien que l’histoire racontée par cette dernière soit de nombreuses fois coupées, ce qui donne la sensation d’être freiné et de briser le rythme de sa progression. Cependant, cette forme de récit avec des épisodes et des pauses proposent des interludes très poétiques et exotiques, nous donnant l’illusion de ressentir l’ambiance de l’île et surtout de ne pas perde de vue les personnages d’Adela et de Mina. Par ailleurs, ce roman nous permet de découvrir l’incroyable histoire des sœurs Mirabal même si les personnages de Patricia et de Maria Teresa ne sont pas beaucoup développés au détriment de celui de Minerva. Ces dernières sont attachantes et surprenantes par leurs forces, leurs caractères et leur courage face au dictateur.

  4. Emma Lycée Ronsard de Vendôme

    Ce roman est très intéressant, au niveau historique, il permet de savoir pourquoi la journée du 25 novembre a été créée pour la lutte contre les violences faites aux femmes. Il permet de voir ce que les Dominicains et les Haïtiens ont subi, comme la Nuit du Persil, la barbarie du dictateur Trujillo. Ce qui m’a déplu ; le roman était court par rapport à l’importance de l’histoire ; la dictature.

  5. Cléa, Lycée Ronsard

    Ce roman a pour moi seulement des points positifs car il apporte de nombreuses connaissances d’un point de vue historique d’autant plus que je ne connaissais pas l’histoire des soeurs Mirabal. L’action de ce roman est très bien écrite par une évolution constante, j’aime aussi beaucoup le caractère que l’auteur a donné aux personnages que ce soit la détermination de Minerva ou l’entraide que lui apporte ses deux soeurs. Peut être qu’Adela est un peu effacée mais ceci permet de donner un regard extérieur et ainsi de raconter l’histoire avec émotion tion. J’ai adoré dans ce roman la manière dont est mise en place la révolte du peuple…

  6. Marjorie, Lycée Ronsard de Vendôme

    Ce livre m’a plu grâce a son histoire et du procédé d’écriture utilisé. J’ai trouvé l’histoire très belle, très complète avec une multitude de détails mais j’ai une part de regret car cette histoire m’a paru bien trop courte. En effet, j’aurais voulu en avoir plus, en apprendre plus. Néanmoins cette histoire m’a beaucoup touché surtout grâce à l’émotion qu’a pus avoir Abéla quand elle raconte son enfance mais j’ai aussi apprécié le retour que Mira a pu avoir sur ses origines par sa pensées. Le fait qu’elle pose à l’écrit son histoire pour raconter ses origines à son amie rajoute un sens à cette histoire.

  7. Garance, lycée Ronsard de Vendôme.

    Ce livre m’a beaucoup plu. C’est une histoire qui reste encore trop inconnu et qui, pourtant a donner lieu à une journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes.

  8. Fabien Lycée Ronsard de Vendôme

    L’histoire des trois sœurs est assez intéressante et touchante mais la façon dont elle est racontée est beaucoup trop longue. Les passages descriptifs du jardin étaient ennuyeux et n’avez ne que peu d’intérêt tout comme les scènes de repas où il est fait une description de chaque plat et de chaque réaction des protagonistes. Ces interventions cassait le rythme de l’histoire et ne permettait pas de rentrer complètement dans l’histoire et de se laisser emporter.

  9. Nina 3°8 Collège Sainte-Marie BOURGES

    Mina, une adolescente américaine va pour la première fois en République Dominicaine, le pays natal de son père. Son cousin lui présente Adela, sa grande-tante qui va lui raconter l’histoire tragique de sa grand-mère et de ses sœurs sous la dictature de Trujillo. Ce récit va bouleverser Mina.
    J’ai bien aimé ce livre car il raconte une histoire vraie qui s’est passée il y a une cinquantaine d’années. Elle est romancée, c’est donc plus facile à lire malgré son côté tragique.

  10. Charlotte 3°8 Collège Sainte Marie

    Les trois sœurs et le dictateur
    C’est l’histoire de Mina, une adolescente qui ne connaît rien sur ses origines et qui va passer quelques jours avec son cousin. Pendant son séjour, Mina rencontre Adela, la grand-mère de son cousin. Adela entreprend de lui raconter le destin tragique de sa grand- mère et de ses sœurs.
    J’ai beaucoup aimé ce livre. Ce qui m’a plu est le fait que le récit soit raconté par une adolescente de notre âge. J’aime beaucoup l’histoire en elle-même, elle est très « belle ».

  11. Aurélie B-T 3°8 collège Sainte-Marie

    Les Trois sœurs et le dictateur
    Mina, une jeune fille va pour la première fois en République Dominicaine pour découvrir le passé fabuleux et tragique de sa grand-mère Minerva, jeune fille très talentueuse, courageuse et belle, et de ses sœurs qui ont osé résister au dictateur de l’époque, le monstre Trujillo.
    J’ai vraiment aimé ce livre qui raconte la vie des sœurs Mirabal car c’est une histoire vraiment belle. Elles étaient vraiment courageuses et sont en quelque sorte un exemple pour nous. Grâce à ce livre, je connais maintenant l’origine de la « Journée mondiale de lutte contre la violence faite aux femmes », le 25 novembre.

Les commentaires sont clos.