“L’intelligence, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase,” disait Pierre Desproges. Quand elle est exceptionnelle chez certains individus, on parle de prodiges ou de surdoués. Et nous nous posons la question de l’impact de ces individus sur notre société.

Les surdoués : Qui sont-ils et comment les repère-t-on ?

Les surdoués sont avant tout des personnes comme nous. On s’imagine souvent le cerveau d’un surdoué comme une machine infinie de calculs et de théorèmes complexes, mais cela ne saurait être plus éloigné de la réalité. En vérité, leur est simplement plus rapide, et leur mode pensée est souvent différent. Ils ont une perception aiguisée des détails, une capacité d’attention accrue et une mémoire hors du commun.

Il n’est pas toujours évident de reconnaître un surdoué. Ce sont les tests psychométriques qui permettent de les identifier. Des performances intellectuelles élevées, un raisonnement logique avancé, une imagination débordante, voilà les signaux que nous pouvons guetter.

Adaptation de l’éducation et du monde scolaire pour ces esprits avancés

Les écoles traditionnelles ne sont pas toujours adaptées aux besoins spécifiques des surdoués. L’éducation doit s’adapter à ces esprits avancés pour optimiser leur potentiel. Au lieu d’être ennuyés par des cours qu’ils maîtrisent déjà, ils doivent être en stimulus constant. Plusieurs modèles existent et ont fait leurs preuves, comme celui des écoles Montessori, qui favorisent l’autonomie et l’apprentissage par l’expérience.

Il est essentiel de leur apporter le soutien nécessaire pour éviter les écueils psychologiques, à savoir un ennui potentiel, un sentiment décalage avec les autres élèves, etc.

Impact de ces prodiges sur le futur de notre société.

Les surdoués sont les moteurs de l’innovation. Ils questionnent l’ordre établi, stimulent notre pensée et nous poussent à aller de l’avant. Leur ingéniosité et leur créativité peuvent nous apporter des solutions ingénieuses à des problématiques complexes.

Il est donc indispensable de veiller à ce que ces esprits brillants aient le soutien, le mentorat et l’éducation dont ils ont besoin. Nous ne devons pas les voir comme des anomalies, mais bien comme des catalyseurs d’évolution.

Pour faire simple, les surdoués sont parmi nous. Ils ont des qualifications et des compétences qui, si elles sont correctement exploitées et encouragées, peuvent avoir un impact significatif sur notre avenir en tant que société. Nous devons simplement nous assurer qu’ils ont les outils et le soutien dont ils ont besoin pour réussir.